Un quartier durable

Habiter dans le quartier des Rives du Bohrie, c’est avant tout vivre dans un site conçu pour répondre à la fois aux attentes des citoyens, aux besoins croissants en logement mais également aux enjeux écologiques et sociaux d’une ville plus durable.

Cet objectif a nécessairement conduit à mettre en place au sein de la Zone d’Aménagement Concertée des Rives du Bohrie des aménagements et des équipements spécifiques pensés de manière cohérente et équilibrés (voirie, stationnement, espaces verts et espaces publics, aménagements autour de la place de l’eau, etc.).

La nature sera omniprésente au sein du quartier avec près de 60% des espaces dédiés.
Une large place sera laissée libre de toute urbanisation. En effet, sur les 50 hectares du périmètre du projet, seules 30% de la surface seront urbanisées. Le développement des espaces de nature sur le site a comme objectif d’augmenter les emprises des zones humides et d’établir des connexions entre les espaces de nature préexistants. La palette des végétaux mis en œuvre permettra de limiter la gestion (entretien et arrosage) et favorisera la biodiversité dans le quartier.

Les espaces libres seront occupés par :

• une prairie hygrophile (végétaux qui ont besoin de beaucoup d’humidité pour se développer) en légère dépression par rapport aux espaces bâtis et permettant de stocker les eaux en cas de crue ;

• un espace de renaturation permettant à la biodiversité de se développer. Cet espace est déjà en place et en gestion par le Conservatoire des Sites Alsaciens (CSA) ;

• un espace dédié à 90 jardins familiaux ;

• un espace de maraîchage ;

• l’étang du Bohrie et ses berges aménagées en espace de promenade.

3 secteurs, 3 ambiances

Le projet urbain repose sur 3 secteurs clairement identifiés. Les enjeux propres au site ont conduit à définir des formes urbaines différentes et des manières d’habiter qui tiennent compte des contraintes liées à l’eau. A chaque secteur correspond un état d’esprit d’aménagement, un programme d’habitation et d’équipement, ainsi qu’un autre rapport à l’eau et au paysage.

La ville à quai :

Développant du logement collectif, ce secteur sera l’expression de la densité et permettra de donner un véritable statut de boulevard urbain à l’allée du Bohrie, support du tram. Il concentrera la majeure partie des équipements publics (groupe scolaire et crèche) et commerces/ services de proximités. Sa vocation est d’introduire une nouvelle centralité pour Ostwald.

l’île :

Ce secteur est davantage défini sous la forme d’une nappe, dont émerge un habitat individuel sur pilotis. Les formes urbaines ont pour objectifs dans ce secteur d’être en harmonie avec la nature d’où une réflexion sur l’habitat individuel compact avec pour question la nature de l’espace privé extérieur, pensé sous de nouvelles formes (patio, serre, grande terrasse).

L’usage de la voiture est repoussé, offrant aux habitants une qualité de tranquillité et de sécurité ; des aménagements spécifiques seront ainsi réalisés. Les cheminements piétons et cycles seront favorisés.

le quartier du Point d’Eau :

Cet ensemble assurera la transition entre le nouveau quartier des Rives du Bohrie et le quartier historique du Wihrel. En plus de sa proximité avec le centre culturel du Point d’eau, ce secteur développera le loisir avec l’implantation d’une place publique festive.